bzh_Malestroit (115).jpg

MALESTROIT - ROCHEFORT EN TERRE - LA ROCHE BERNARD 

Une journée de caractère !

 

Nous vous proposons une journée en 3 étapes : un départ à Malestroit, une balade de 2h dans les Landes de Lanvaux autour de Rochefort en Terre et une arrivée à La Roche Bernard. Cette journée dans les trois petites cités de caractère bretonne vous plongera dans un univers médiéval, sur une riche route commerciale. Alors chaussez-vous, nous vous plongeons dans la Bretagne médiévale, on vous explique tout !

MALESTROIT 

La première étape de votre journée débute sur les bords de l'Oust, cette rivière qui traverse toute la Bretagne Intérieure, dans la cité de Malestroit, au riche passé commercial.

Vous apercevrez rapidement, notamment sur le blason de la ville, des ronds jaunes qui représentent des besants d'or avec une devise : Quœ numerat nummos non malestricta domus : la maison qui compte ses besants n'est pas de Malestroit. Les besants sont une monnaie médiévale frappée à Byzance. Elle est clairement un signe de richesse, mieux encore d'opulence et de luxe. C'est dire si Malestroit se la racontait à l'époque des seigneurs et des Ducs.

La Maison de Malestroit contrôlait l'Oust depuis son château, disparu aujourd'hui, sur l'île Notre Dame. Les habitations se sont développées autour de l'église Saint Gilles datant de la même époque, le 12ème siècle. Même si l'église a été largement remaniée depuis, elle garde son atmosphère romane avec l'emploi du grès roussard (rouge) typique du secteur sur les parties les plus anciennes de l'église. Remarquez les peintures qui datent du 13ème siècle sur la croisée des transept. Elles ont été découvertes en 2011.

La place du bouffay autour de l'église regroupe les riches logis des marchands du Moyen-âge. Les seigneurs de Malestroit disposaient de moulins utilisant la force de l'Oust pour moudre le grain, travailler le cuir ou broyer le chanvre. Les moulins, propriété du seigneur, étaient rares, concentraient les technologies de l'époque, d'où cette concentration de richesses ici.  

Aujourd'hui, Malestroit bénéficie toujours de sa rivière, l'Oust. De nombreux touristes cyclistes ou fluviaux débarquent dans la petite Cité. Les crues de l'Oust sont aussi redoutables comme celle de 2001 qui a fait de nombreux dégâts. Même si, elle a perdu de sa superbe, elle reste une étape agréable. 

Nous avons aimé cette petite halte, la boulangerie traditionnelle du four à bois est idéale pour un petit déjeuner le long de l'Oust ou pour emporter son pique nique.    

 

Malestroit_baroudeurs_temps.jpg
carte_rochefort_redon.jpg
Landes_de_lanvaux.jpg
Malestroit

ROCHEFORT EN TERRE

Pour découvrir Rochefort-en-Terre, célèbre petite Cité bretonne, village préféré des français, plus beau village de France, nous avons choisi de le faire par une randonnée dans les Landes de Lanvaux. Le GR38 coupe la D777a en face Rochefort, vous pouvez facilement vous stationner sur les bas côtés, et vous ne serez certainement pas tout seul ! Ces landes séparent le Morbihan entre littoral et intérieure des terres bretonnes. Deux rivières ont creusé des sillons sur 70km, les crêtes culminent entre 60 et 150m. Nous cherchions des genêts bien jaune, des bruyères avec des violets, et des graminées orangés, et nous n'avons pas été déçu ! Ajoutez à cela des blocs de granit et une vue sur Rochefort et son château, pour une randonnée enchanteresse. Seule difficulté la montée/descente au pied de Rochefort. Comptez 2h et un peu plus pour profiter de Rochefort.

 

Les seigneurs de Rochefort ce sont installés sur ce promontoire rocheux, seul accès relativement aisé pour franchir les Landes de Lanvaux. Heureuse idée, quand on sait que l’opulente Malestroit va transporter ses précieuses marchandises vers le port de la Roche Bernard et son accès vers l'Atlantique. Le droit de passage récolté par le seigneur lui permettra de fortifier son château. Son aspect actuel est très récent, il a remplacé le château originel, détruit pendant la guerre de succession bretonne au 15ème siècle, les seigneurs de Rochefort ayant misé sur le mauvais cheval, le second fut lui détruit lors au 18ème siècle lors du révolte paysanne. Vous pouvez admirez le château originel du 12ème siècle dans une petite rue longeant les remparts. 

Là aussi l'église date du 12ème mais elle a été largement remaniée. A l'intérieur, vous remarquerez qu'elle penche sérieusement à cause de son absence de fondation ! On a donc construit un bas côté au Sud pour tenter d'éviter sa chute, d'où cette impression d'une église décentrée et manquant d'harmonie. 

 

Alors autant on a adoré la randonnée dans les landes avec la vue, autant Rochefort... c'est mignon, la place du puits a du charme, tôt le matin et tard le soir, mais il y a beaucoup de monde et le village manque un peu d'âme...

rochefort_en_terre.jpg
La_Roche_Bernard.jpg

LA ROCHE BERNARD

C'est en franchissant l'un des ponts qui enjambent la Vilaine que l'on se rend compte de l'obstacle, de la frontière qu'a pu représenter ce fleuve. A l'époque médiévale, point de pont mais un bac, qui va donner une importance de premier plan à ce bout de rocher. Les Comtés de Nantes et de Rennes n'auront de cesse de courtiser le seigneur de la Roche-Bernard. Protégé de l'océan, tout en gardant un accès facile à celui-ci, le rocher est une place essentielle dans le dispositif commercial et militaire du Duché de Bretagne.

 

Qui était Bernard ? Il semblerait que se soit un chef viking Bern-Hardt (fort comme un ours) qui a d'abord conquis la place avant de servir le Duc de Bretagne. 

Là aussi le promontoire rocheux a servi à la construction d'une fortification dont il ne reste rien aujourd'hui. Le seigneur ayant choisi le mauvais camp dans une guerre de succession.

Stratégiquement, La Roche Bernard disposait de greniers à sel, indispensable dans le commerce de ce produit indispensable au Moyen-âge dans la conservation des aliments. Les seigneurs de la Roche étaient riches et présents au plus haute fonction de la cour du Duc, leur conférant un pouvoir de premier ordre à l'époque médiévale.

 

Aujourd'hui, la Roche-Bernard est avant tout un port de plaisance avec 600 bateaux toute l'année qui profitent de la situation protégée de la Cité. Le barrage d'Arzal, situé en aval empêche la marée de remonter (elle remontait jusqu'à Redon avant) et protège Rennes et Vitré des inondations

 

Nous avons adoré le restaurant le Sarah B sur le port. Sa déco, sa carte et son ambiance en font un excellent point de chute pour boire un thé, un verre ou manger ! 

Bonne visite !

carte_rochefort_redon.jpg
LOGONOIR.png